Jeudi dernier, mon prof de latin a pris 45 minutes au début de son cours pour nous expliquer ce qu'il en était des réformes (je parle au passé, vu que ça change tous les 4 matins il est possible que ça ait déjà changé !), répondre à toutes nos questions, nos inquiétudes etc.

Ce que je savais déjà : étant actuellement en L3, je pourrai passer le CAPES l'an prochain, dans sa forme actuelle (mais pas d'année de stage faut pas rêver)

Ce que j'ai appris : oui, je pourrai passer le CAPES l'an prochain MAIS je devrai quand même aller jusqu'en master 2 pour pouvoir m'en servir (si je l'ai bien évidemment).

Dernière nouvelle : l'inscription à l'iufm vaudrait une équivalence de master 1, sauf qu'il est fortement déconseillé de se fier à ça, des fois qu'ils nous pondrait une circulaire affirmant le contraire dans 6 mois. Les profs nous conseillent donc de faire un master 1 tout en préparant le CAPES, histoire de ne pas avoir perdu un an si on ne l'a pas du premier coup. J'hésitais à m'inscrire à l'iufm, tout ce que j'en ai entendu étant carrément négatif, et mon prof m'a conforté dans cette idée : à ma question "on prépare quoi, concrètement, à l'iufm ?" il m'a répondu "tout ce qui est chiant et inutile"(comprendre "la didactique et autres conneries"). "Et à la fac ?", "tout ce qui est intéressant" (comprendre "toute la partie disciplinaire, les épreuves de version par exemple"). Il nous a par ailleurs affirmé qu'il existait de très bons ouvrages permettant de préparer seul ces épreuves "pégadogiques". De toute façon, j'ai appris aujourd'hui même qu'on avait juqu'au 7 mai pour s'inscrire à l'iufm. A la fac nous n'avons eu strictement aucune info, j'adore. Le problème est résolu, je n'irai pas à l'iufm.

Il faut que je réfléchisse sérieusement à un sujet de mémoire (je n'ai qu'une vague idée pour l'instant) et surtout que je trouve un prof, que je connais si possible et dont j'apprécie l'approche, qui accepte de diriger mon mémoire. Je voudrais travailler sur les fables, personne n'est spécialiste de ça dans ma fac (sauf peut-être en littérature française d'après ce que j'ai entendu dire, mais je ne connais pas du tout le prof dont il s'agit !).

Conclusion : une grosse grosse année de boulot en perspective, j'espère comme jamais je n'ai espéré avoir mon CAPES du premier coup, + une autre année peut-être un peu plus "cool" au niveau de l'emploi du temps. Je commence à en avoir franchement marre des études, même si elles me passionnent. En début d'année je pensais assez sérieusement à l'agrégation mais je me contenterai du CAPES pour l'instant, quitte à tenter l'agreg interne dans quelques années...quand je serai prof, enfin !