08 avril 2009

C'est la loose

Mes chers amis (y'an a une bonne dizaine par jours ça fait plaisir ), rien ne va plus. Etant depuis peu rentrée dans ma jolie campagne pour quelques jours de vacances, je voulais en profiter pour faire quelques emplettes (magasins moins chers qu'en pleine ville + voiture à disposition). Je voulais m'acheter des sandales pour cet été, histoire de remplacer celles que je porte depuis au moins 3 ans et qui sont toutes pourrites, et je voulais aussi des chaussures "de printemps", pour tous les jours mais également accordée à ma veste un peu "classe".

Raté. Les sandales OK, y'en a plein les rayons. Sauf que je chausse du 39 et que j'ai les pieds super fins. Donc toutes les sandales qui me vont "en longueur" sont 10 fois trop larges. J'ai fini par trouver une paire qui me plait bien (j'ai un gros doute quant à l'avis de mon chéri mais bon...on verra bien). Les chaussures de printemps, entendez des chaussures FERMEES et bin laissez-moi vous dire que début avril (période à laquelle on ne doit pourtant pas se découvrir d'un fil comme dit le proverbe) ça n'existe plus dans les rayons ! Les seules que j'ai trouvées ce sont des petites baskets et autres imitations de Converses en toile. Ou alors des Kikers à 98 euros mais là ça dépasse grave mon budget. J'ai même trouvé des bottes rendez-vous compte, mais pas de petites chaussures fermées. Je vais donc devoir reporter mes vieilles chaussures usées et pas vraiment de saison en attendant le premier rayon de soleil qui me permettra d'enfiler mes nouvelles sandales...

J'ai conduit en ville une bonne partie de la journée, et c'était le gros bordel partout. A croire qu'il refont tout. Je vais chercher ma soeur à son lycée (et accessoirement le mien y'a 3 ans). Gros programme de modernisation du quartier, les tours vont être démolies ect. Le bordel en voiture. Direction le centre-ville, et là pareil, je ne reconnaissais rien pour cause de grandes tôles élevée le long de la route pour cacher les travaux tous moches. En route pour la zone commerciale. Rebelotte, ils construisent un nouveau Carrouf (à 1,5 kilomètre de l'autre mais bon, passons) et tout un tas de nouveaux magasins. Bouchons pendant 30 minutes.

Pis j'ai mal aux pieds.

Posté par mademoisill à 18:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 avril 2009

Début de vacances

Niveau boulot, j'ai déjà un peu avancé : le thème latin est bien dégrossi, il ne me reste plus qu'à vérifier si tout ce que j'ai écrit est bien classique (vive Cicéron), mais ça je ne pourrai le faire qu'une fois rentrée (bin oui, je ne me trimballe pas avec mon Gaffiot dans le train, j'ai déjà assez de bouquins sous les bras...). Grâce aux dico historiques d'Alain Rey, la lexico d'Apollinaire est bouclée aussi.

Demain, je vais chez le coiffeur. Je sais tout le monde s'en fout mais je vous le dis quand même. J'ai décidé de me laisser pousser les cheveux (que je porte plutôt courts depuis la 3e) et là j'ai besoin d'un petit dégradé. Pis surtout je vais me faire teindre en rousse. Comme dans mes jeunes années. Le truc qui fait plaisir, c'est que quand j'ai appelé au petit salon de coiffure de mon village, où je ne suis pas allée depuis 2 ans, la coiffeuse a répéré direct que c'était moi, et se rappelait le type de coloration de j'avais l'habitude de faire à l'époque :)

Pis j'vais m'acheter des chaussures aussi.

Posté par mademoisill à 22:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 décembre 2008

Enfin les vacances

Ce blog à peine commencé, ce bébé-blog pourrait-on dire, va déjà se retrouver en veille pendant 2 petites semaines pour cause de VACANCES DE NOËL ! Et elles arrivent bien ces vacances car, ayant fait ma rentrée à la fac le 15 septembre, je n'ai pas eu de vacances à la Toussaint ! Le seul moment où j'ai pu souffler un peu, c'était le pont du 11 novembre, que je me suis autorisé ainsi qu'une bonne partie des étudiants je crois.

Certes, ce seront des vacances studieuses (ça, c'est ce que je me dis à chaque fois, mais au final je repousse tout au dernier moment), certes disais-je, devrai-je faire un tas de fiches barbantes qui ne serviront qu'une fois (phonétique historique, Satires de Juvénal, théâtre grec etc. etc.), certes devrai-je lire/relire un tas de bouquins classiques de chez classique (du Racine, du Corneille, du Rousseau et j'en passe)... mais chez moi ! entendez "dans ma région", entre la maison de mes parents et celle des parents de mon copain. Chez moi, loin de la ville, des voitures, des gens qui font la tête et qui se croient tout permis. Chez moi, où quand on met le nez dehors on peut respirer cette odeur si particulière en hiver qui fait immanquablement penser à Noël : un mélange de froid (si si, le froid a une odeur, je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire), d'arbre et d'herbe mouillés, de vaches, de chèvres, de feu de cheminée...

Pour le moment il me faut préparer les valises, les trois tonnes de linge sale à laver chez papa-maman (la flemme d'aller au lavomatic depuis un bon moment), les douze tonnes de livres, classeurs et autres dictionnaires, les cadeaux déjà achetés, la liste de ceux à acheter de toute urgence etc.

Bonnes fêtes et bonnes vacances à tous !

Posté par mademoisill à 13:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]