Et dire qu'à l'époque où j'étais en hypokhâgne je disais "je ferai une khâgne, et je cuberai"

à l'époque où j'étais en khâgne je disais "vivement que je sois à la fac, je me la coulerai douce et je passerai l'agreg la même année que le capes"

quand je suis rentrée en licence je me suis dit "mon dieu en fait c'est hyper dur, l'ancien français c'est une arnaque totale, on m'avait pas prévenue !"

maintenant je me dit que si cette réforme ne m'avait pas concernée, je n'aurai jamais fait de master mais je me serais contentée de passer mon capes.

je suis bien loin du niveau de l'agrégation. j'ai même très peur de ne pas avoir mon capes, quand je vois des copines qui l'ont loupé l'an dernier alors qu'elles n'ont pas l'air nulles du tout !

 

Je n'ai aucune inquiétude quant à mes capacités à enseigner (je parle du strict contenu disciplinaire, et de mes supposées "compétences" pédagogiques).

Par contre, je m'inquiète pour le concours en lui-même. En fait, le latin et le grec à l'écrit me m'inquiètent pas, mais la composition française, oh que oui ! A l'oral, on tire au sort entre latin et grec, et bien sûr, comme tout le monde, je prierai pour ne pas tomber sur le grec...